Haptonomie : exercices à faire pendant la grossesse


Comme je vous l’ai expliqué dans mon précédent article, l’haptonomie est une préparation à l’accouchement qui permet de faciliter la communication avec bébé tout en impliquant le papa. Avec mon conjoint, on a eu de la chance d’avoir trouvé un médecin sachant en faire car il est très difficile d’obtenir des rendez-vous : il y a beaucoup de demandes et peu de médecins pratiquant l’haptonomie.

J’ai donc pensé que ce serait sympa de partager avec vous les mouvements que nous avons appris. Certes, ça ne remplacera pas une vraie séance avec un médecin, mais vous pourrez au moins effectuer quelques gestes à la maison.

Pour pratiquer l’haptonomie, je vous conseille de mettre en place une ambiance calme et reposante. Vous pouvez tamiser les lumières ou encore mettre une musique douce en fond. Le but est que vous vous sentiez bien !

Dans cet article, je vais vous présenter les mouvements que nous avons appris au cours des trois premières séances.

Entrer en contact avec votre bébé, l’inviter à communiquer grâce à l’haptonomie

En haptonomie, on ne force pas un bébé à interagir avec nous : on l’invite à communiquer. C’est très important car tout doit se faire en douceur.

Le premier mouvement que nous avons appris est très simple : la maman s’allonge confortablement et le papa s’assoit à coté d’elle, au niveau de son bassin. Le papa va ensuite placer ses mains de chaque coté du ventre de la maman (une à droite du nombril et l’autre à gauche) et va les bouger en même temps de droite à gauche très lentement en appuyant légèrement. Les mains doivent bouger à la manière d’une balançoire.

Le bébé va ressentir ces mouvements et être plus attentif à ce qu’il se passe autour de lui. Soyez patients et vous sentirez des petits coups ! Cela veut dire que votre bébé souhaite communiquer avec vous ! N’hésitez pas à lui parler en même temps.

Calmer votre bébé en le serrant contre votre cœur

Si votre bébé est trop bas ou bouge un peu trop, vous pouvez l’inviter à rester en haut près de votre cœur. Pour ce faire, la maman s’allonge et place une main en bas du ventre et l’autre juste au dessus. Le but est d’exercer une légère pression avec les mains sur le ventre et de les ramener vers le haut tout doucement. Une fois en haut, la maman lève ses mains, redescend à l’emplacement initial et recommence.

Ce mouvement va indiquer à bébé qu’il doit remonter dans l’utérus. Il peut aussi le rassurer et le calmer, se sentant ainsi protégé.

Le papa peut aussi réaliser ce mouvement en se plaçant à coté de la maman ou derrière elle.

Détendre la maman en la massant

Lorsque la maman se sent trop tendue ou souffre de contractions douloureuses, le papa peut lui masser les jambes afin qu’elle soit plus détendue et ressente moins la douleur. Pour ce faire, la maman s’allonge et le papa se place près d’une de ses jambes. En commençant par le haut des cuisses, il va masser la première jambes en faisant (toujours très lentement et doucement) des va-et-vient de gauche à droite tout en descendant jusqu’en bas de la jambe. Il va ensuite masser le pied de la maman (sans lui faire de chatouilles bien entendu) et remonter jusqu’en haut de la cuisse. Le papa peut le refaire une nouvelle fois sur la même jambe ou le faire directement sur l’autre.

Balancer la maman et le bébé pour les relaxer

Lors de fortes contractions ou d’un mauvais positionnement du bébé, nous avons appris deux mouvements.

Pour le premier mouvement, le papa s’assoit sur une chaise, les jambes écartées et sur la pointe des pieds, et la maman sur le papa avec ses jambes situées sur celles du papa. Les mains du papa vont se mettre sur le ventre de la maman qui doit être détendue et se laisser faire. Une fois bien positionnés, le papa va balancer ses jambes de droite à gauche afin de détendre le ventre de la maman et de le rendre plus souple. Ce mouvement va permettre également au bébé de descendre dans l’utérus et ainsi de bien se positionner.

Pour le deuxième mouvement, le papa et la maman se mettent debout, le papa étant derrière la maman avec ses mains sur son ventre. Avec son bassin, le papa va faire des des cercles dans un sens, puis dans l’autre, en entrainant le bassin de la maman qui doit se laisser faire et être détendue. Le papa peut également faire un huit avec son bassin. Tout comme le premier exercice, il permet de soulager la maman au niveau de son ventre et de bien positionner le bébé.

Se concentrer sur l’espace pour diminuer la douleur

Pendant une des séances d’haptonomie, le médecin nous a expliqué que si l’on s’appropriait des lieux, on pouvait se sentir rassuré et donc moins ressentir la douleur. Il faut donc faire un travail sur l’espace et les murs qui nous entourent, notamment lorsqu’on se situe à l’hôpital ou à la maternité.

Le médecin nous a conseillé d’apporter quelques objets personnels pour la maternité : un t-shirt, un doudou, un coussin… afin d’avoir un lien avec son chez soi. Mais elle nous a également fait faire un exercice pour prendre conscience de l’espace dans lequel nous nous trouvons.

Le papa s’assoit derrière la maman. Les deux ferment les yeux et essaient de situer les objets et les murs qui les entourent. Les deux se concentrent tout d’abord sur le lit (ou la chaise) sur lequel ils se trouvent pour ensuite se concentrer sur le sol, les murs et les objets. Avec cet exercice, le papa et la maman se représente la pièce tout en gardant les yeux fermés. A chaque bruit, ils essaient de le situer dans l’espace qu’ils se sont représentés.

Pour que cet exercice soit plus efficace pour la maman, le papa peut ouvrir les yeux et lui décrire la pièce, lentement, pour qu’elle se représente la pièce. En se concentrant sur cet espace, la maman va oublier la douleur tout en se rassurant.

Se concentrer sur l’autre

Il est possible de faire diminuer la douleur grâce à la présence du papa. J’ai vraiment trouvé cet exercice magique et il faut le vivre pour le croire !

Pour faire cet exercice, une troisième personne est nécessaire. La maman va s’allonger et cette nouvelle personne va pincer l’intérieur de sa cuisse. C’est censé faire mal (ou gêner si la maman supporte très bien la douleur). Le papa va ensuite poser ses mains sur le ventre de la maman. La douleur est censée diminuer sans qu’elle s’en rende compte. Si la maman pose ses mains sur celles du papa, la douleur va encore diminuer, ou même disparaitre !
Je pense sincèrement que cela peut-être utile lorsque la maman souffre des douleurs dues à l’accouchement. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle se sent rassurée que la douleur diminue ou si c’est parce qu’elle arrive à se projeter à l’intérieur du corps de celui qui ne ressent pas la douleur, en l’occurrence celui du papa.

Les exercices d'haptonomie à faire chez soi
L’haptonomie permet de communiquer avec le bébé et de détendre la maman © skitterphoto.com

Et voilà, c’est tout pour cette fois ! N’hésitez pas à me faire des retours sur cet article, s’il vous a été utile ou  si vous avez pu tester les exercices décrits ci-dessus. J’espère en tout cas que vous allez apprécier l’haptonomie autant que nous !

 

Enregistrer

Enregistrer

3 commentaires sur “Haptonomie : exercices à faire pendant la grossesse”

  1. Merci pour ce partage! J’habite en Australie ou l’haptonomie n’est pas encore connue et je cherche ce genre de temoignages pour essayer de la pratiquer malgre tout avec le futur papa. Je suis preneuse de tout autre exercice/jeux/conseils que vous auriez experimentes pendant vos seances, s’il y en a. Merci!

    1. Ah super, tu as en un de plus dans tes mouvements maintenant ! Si tu en as que je n’ai pas mentionnés dans cet article, je suis preneuse :D. Bisous !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :