Le deuxième trimestre de ma deuxième grossesse


Je suis à la moitié du deuxième trimestre de ma grossesse. Et oui déjà…! Je ne vois pas les jours défiler, tout avance si vite. J’ai même l’impression que je ne serai jamais prête pour le jour J !

J’ai relu mon article sur le premier trimestre de cette grossesse, et j’ai eu un léger petit sourire en coin en voyant comment les choses avaient bien évolué. Je suis beaucoup moins sereine, et même si j’essaie de garder le moral, c’est une vraie bataille au quotidien ! Merci les hormones !

J’avais envie de vider mon sac dans cet article. J’ai l’habitude de tout garder pour moi, mais je pense que ce n’est pas une bonne chose pour le moral. Alors oui, certains me diront « Arrête de te plaindre, t’es pas la plus malheureuse » ou d’autres remarques plus blessantes, mais vous savez quoi ? Je m’en fiche. J’ai le droit d’avoir des ressentis, j’ai le droit de vivre cette expérience sans devoir prendre le malheur de la Terre entière sur le dos. Je suis déjà assez empathique comme cela…!

C’est pourquoi je reviens sur ce deuxième trimestre, sans filtre !

Ma vie à la maison

Cela fait maintenant plusieurs semaines que je suis arrêtée. Je pensais sincèrement pouvoir avoir une grossesse épanouie cette fois-ci mais je crois bien que je suis une fois de plus condamnée à rester sur mon canapé comme l’année dernière. Je verrai comment ça évolue, mais j’ai bien l’impression que je serai arrêtée jusqu’à la fin.

Je culpabilise énormément vis à vis de mon employeur. Je le vis vraiment mal d’être absente cette année encore. Vous savez, c’est un sentiment que je n’arrive pas à faire partir, comme une angoisse qui m’accompagne au quotidien. J’essaie de relativiser en me disant qu’au moins, « l’affaire enfant » sera classée, et que je pourrai me consacrer à ma vie professionnelle jusqu’à la fin. Au final, cette culpabilité n’arrange pas mon état. C’est un peu comme un cercle vicieux. Elle engendre du stress qui ne m’aide pas à aller mieux. Je dois faire un vrai travail sur moi pour aller de l’avant et enfin accepter cette situation.

Mes bonnes amies les contractions

Le verdict est tombé : j’ai un utérus contractile une fois de plus pour cette grossesse. On m’avait dit que chaque grossesse était différente, mais je crois que cela n’est pas obligatoire pour tout le monde ! Apparemment, les femmes avec un petit gabarit sont souvent sujettes à ce type de grossesse.

Ma sage femme me dit que je dois apprendre à vivre avec même si c’est fatiguant, déprimant et épuisant. Je me repose alors le plus possible pour éviter que les crises arrivent. Ce qui est traître, c’est qu’après du repos, je me sens en pleine forme. Et quand je me sens en pleine forme, j’ai envie de faire pleins de choses. Mais dès que je bouge, les contractions reviennent. Vous voyez la scène ?

Ça m’arrive alors d’être couchée en soirée, en train de faire un travail sur ma respiration en contractant toutes les 2-3 minutes. Je n’ai pas mal comme si j’allais accoucher, mais cela m’épuise beaucoup et reste quand même douloureux. Imaginer quand votre fille veut vous faire un câlin en même temps…!

Mon humeur de femme enceinte

J’ai toujours eu du mal à comprendre les sautes d’humeur des femmes enceintes. Pour ma première grossesse, je ne suis jamais passée du rire aux larmes, je n’étais jamais de mauvaise humeur. J’arrivais à garder le moral et à positiver dans toute situation !

Pour celle-ci, je pleure pour rien et je rigole 10 minutes après. Encore hier, j’ai pleuré de joie quand mon homme m’a proposé de commander des sushis (c’est nul hein ?). Mais il m’arrive aussi d’être de très mauvaise humeur, même si je m’en veux tout de suite après.

Une troisième fille à la maison

Nous avons appris le sexe de notre bébé récemment : c’est une fille ! Nous n’avons pas le choix du roi mais quel plaisir d’accueillir une nouvelle pépette à la maison ! J’ai également une petite sœur qui a deux ans de moins que moi. Nous sommes très proches et j’espère qu’elles le seront également !

Je n’aurais jamais réussi à garder la surprise pour la fin. Le papa non plus je pense. Nous étions trop impatients, nous avions envie de pouvoir nous projeter. Nous allons enfin pouvoir imaginer sa chambre, préparer ses petits vêtements et lui choisir un prénom. Quel bonheur ! La deuxième échographie est vraiment celle que je préfère. On voit bien bébé tout entier et on découvre son petit secret.

Mon corps de femme enceinte

J’ai eu de la chance pour ma première grossesse. J’ai perdu assez vite et même si je n’avais pas retrouvé mon corps d’avant (#flasquitude), je n’étais pas à plaindre. Pour celle-ci, je pense que ce sera différent. Je fais beaucoup moins attention à ce que je mange, et cela aura forcément un impact !

Je prends du ventre beaucoup plus vite ! J’ai l’impression d’être une baleine et d’avoir mon ventre de fin de grossesse ! Même si mon entourage me dit que je reste quand même assez fine, dans ma tête je ne vois pas les choses de la même manière. C’est assez difficile de voir son corps changer ainsi, que l’on soit maigre, fine, normale ou avec un petit peu de poids. C’est vraiment maintenant maintenant que je me rends compte que je n’aurai plus jamais mon corps de jeune fille.

J’essaie d’hydrater régulièrement mon ventre avec la crème que ma copine Lladymum m’a conseillée (la crème Mama Bee de Burt’s Bee). Je suis moins régulière que l’année dernière donc je croise les doigts pour ne pas avoir de vergeture !

 

Malgré les cotés négatifs de cette grossesse, je n’ai pas envie qu’elle se termine ! Je souhaite en profiter au maximum, car ce sera surement la dernière. Je veux me souvenir de chaque instant, chaque coup de pied, chaque émotion. Je veux être prête pour l’arrivée de notre deuxième bébé.

 

16 commentaires sur “Le deuxième trimestre de ma deuxième grossesse”

    1. Merci ! Tu as connu aussi l’arrêt ? C’est vrai que c’est pas évident..! Mais il faut l’accepter et apprendre à vivre avec 🙂

  1. Ma belle, tu as le droit de te plaindre (je suis presque sûre que ce n’est pas la première fois que je te le dis ), c’est normal que les hormones te jouent des tours.
    Pour la culpabilité du boulot, je comprends. J’ai eu la même l’année passée et j’ai mis un certain temps avant de m’en défaire. Prends soin de toi. ❤️

    1. C’est vrai qu’en général je garde tout pour moi et je suis plus la bonne copine qui donne son oreille ! Alors, pour une fois que j’ai envie de vider mon sac… 🙂

      C’est passé avec le temps ? Je t’avoue que je culpabilisais un peu pour la première grossesse mais pas autant que pour celle-ci. J’ai l’impression de donner l’image d’une fille qui le fait exprès, et ce n’est pas évident à assumer. Il y avait des risques pour que cette grossesse soit la même que la précédente, mais peut-on m’en vouloir d’avoir envie de donner la vie ?

      Des bisous ❤️

    2. Si ça avait posé problème à ton employeur, il ne t’aurait pas prise après tes études. Les hommes savent que les femmes font des enfants et c’est comme ça. On ne fait pas « exprès » d’avoir des enfants.
      C’est passé pour moi (parce que j’ai bien compris qu’on me prennait pour une conne au boulot).

  2. Oh ma
    Chérie merci pour le
    Clin d’œil :)) en fait c’est fou car je suis plus ou moins ai même stade que toi et CNET’s totalement différent comme ressenti… bon mise à part le sujet de la baleine comme toi je fais moins attention à ce que je mange et j’ai l’impression d’être aussi au même stade qu à Ꮥienna-ℛose mais en fin de grossesse HELP qu’importe ce que les autres voient, notre reflet et notre regard même s’il n’est pas juste, Ben on se connaît, on connaît notre corps et on a le droit de se sentir pas très à l’aise :((( . Pour ton employeur oh non!!! Ne culpabilise pas tu vas t en vouloir après .. dis toi que ton enfant reste la priorité, que ce n’est pas un choix de ton plein gre, ton corps à besoin de repos tu ne peu ça maîtriser cette phase! La culpabilité n arrangera rien.. t as l’air d’être une fille mega honnête et mega sensible, c’est comme ça que je t’imagines, que tu transparais à mes yeux… quelqu’un de sincère… et je suis certaine de ne pas me
    Tromper… alors même si c’est pas évident prends ce temps et repose toi… t auras le temps de courir partout après je t’embrasse fort!!!!!! Et t’envoie des ondes positives au possible… je ne connais pas l’utérus contractile (même si je viens de passer une petite période compliquée) ce n’est pas comme toi.. pas autant… pas aussi intensément. Ça doit être épuisant 🙁 et peut être un peu déstabilisant… de son bisous .. (dsl pour le pavé :/) ♡ ♡

    1. 🙂

      J’ai hâte de ton article pour avoir ton ressenti complet ! C’est vrai que pour le coup de la baleine, je pense qu’on y passe toutes avec le deuxième… Et encore plus quand ils sont rapprochés !

      C’est vrai qu’il faut que j’arrive à retirer cette culpabilité. Je l’ai depuis un bon mois, et je n’arrive toujours pas à mieux me sentir. Je pense que les hormones n’arrangent rien. Tu penses que le baby blues est plus violent quand on a une grossesse pas vraiment sereine ? Pour ma première fille, j’avais eu un baby blues pas trop catastrophique, ça n’avait pas duré longtemps. Mais pour cette grossesse, je redoute le gros pétage de câble !

      En tout cas merci vraiment pour tes mots réconfortants, ça m’a fait beaucoup de mieux. Je ne savais pas que tu avais passé une période compliquée avec la grossesse… J’espère que tu vas mieux et qu’il y a eu plus de peur que de mal…!

      Des bisous !

    2. Je pense à cette maman blogueuse plume2vie qui a pas mal culpabilise (pour des raisons fondées évidemment) mais qui regrette amèrement de pas avoir su profiter plus de sa grossesse 🙁 à l’heure d’aujourd’hui… elle a vécu un très gros babyblues… perso je ne suis pas certaine de l avoir vecu.. enfin si peut etre un peu a cause de la
      fatigue et le sentiment d’etre seule au quotidien… mais pas vis a vis de bebe… essaye de te xoncentrer un max sur les points positifs. je le publie dans la journée il est quasiment terminé oui rien de grave au final pour ma part ouffffff des gros bisous miss

  3. Coucou. Je termine bientôt mon 2ème trimestre de grossesse alors merci de nous partager ton deuxième trimestre à toi c’est toujours sympa de voir comment d’autres femmes vivent leur grossesse… ça ne doit pas être drôle pour toi en tout cas, courage pour ces derniers mois et même si ce n’est pas facile repose toi!! 🙂

    1. Nous devons alors avoir quelques semaines de différence ! Merci beaucoup, je te souhaite une belle fin de grossesse également !

  4. Courage pour cette deuxième grossesse. A lire ton article, on a l’impression que tu as un petit moral :-/
    J’espère que ça va aller et que tu vas réussir à t’épanouir à la maison. Ne culpabilise pas pour ton employeur. Tu retourneras bien vite au travail. Ils ont l’habitude, si ce n’est pas toi ce sera une autre femme. Tout le monde sait que ce sont nous qui faisons des enfants ^^ En attendant, profite de ta petite puce et de ta grossesse 🙂 Et je te rassure, tu n’es pas grosse du tout. Sur les photos, tu es ravissante ! Bises

    1. C’est vrai que par moment, j’ai un petit moral. Mais je pense que la fatigue et les hormones y jouent pour beaucoup. Pourtant, je suis heureuse d’être enceinte ! L’esprit de contradiction xD

      Depuis cet article; j’arrive à me déculpabiliser. Je pense que ça m’a fait du bien. Merci pour ton gentil message !

  5. Je comprends tout à fait ton malaise face à ton employeur je ressens la même chose Quand je dois partir récupérer Rafaël à la crèche parce qu’il est malade et que je dois donc partir plus tôt. Et Quand la Gyneco m’a dit qu’elle allait peut être m’arrêter avant le congé je me suis dit « c’est pas possible je ne peux pas abandonner mes collègues, il y a tellement de travail! » Et au final on engage notre santé et celle de Bébé. Même en sachant cela je reste focus sur le fait de rester le plus lgtps possible au travail mais je devrais plutôt me mettre un coup de pied au cul pour penser plus à moi même Courage pour cette deuxième grossesse!! Julie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :