Depuis l‘étude publiée par 60 millions de consommateurs révélant la présence de résidus toxiques dans certaines couches destinées aux fesses de nos bébés, de plus en plus de parents se préoccupent de ce sujet en se tournant vers des couches plus respectueuses et responsables, sans pour autant opter pour la solution du lavables. Les couches jetables dites « bio » nous informent de l’absence de certains produits dans leur composition, mais est-ce vraiment facile pour nous, parents, de faire le choix qui correspond à nos attentes ? Ces couches dites « bio » le sont-elles vraiment ? Respectent-elle davantage les fesses de nos bébés comparées aux couches plus conventionnelles ? C’est ce que je vous propose de découvrir aujourd’hui à travers cet article.

En tant que maman, je trouve qu’il est difficile de comparer des produits, surtout lorsque l’on doit faire face à des stratégies marketing parfois trompeuses. Après un travail de recherche long et fastidieux, je connais maintenant les grandes lignes de la composition des couches jetables, ce qu’on peut faire avec et ce qu’on ne peut pas. D’ailleurs, saviez-vous que :

  • une couche n’est ni recyclable ni compostable, et que le taux de biodégradabilité affiché sur le packaging n’est là que pour faire joli ? Une couche jetable dite « écolo », ou « bio », n’a donc rien de bio, et à mon sens, rien d’écologique ! Elle respecte juste un peu plus la peau de nos bébés comparés aux couches conventionnelles, mais elle reste un déchet supplémentaire pour la planète.
  • pour sa fabrication, une couche jetable est très gourmande en énergie (eau, électricité) ?
  • aucune couche ne contient de coton (même s’il est affiché « douceur sensation coton ») ?
  • toutes les couches jetables contiennent du SAP (voire définition plus bas) ?
  • une couche, même dite « bio », contient du plastique ?

Étant donné que les marques n’affichent pas clairement et simplement la composition des couches sur leurs emballages, j’ai souhaité rédigé cet article simple et efficace (du moins, j’ai essayé) afin de vous aider à choisir quelle couche vous correspond le mieux en faisant un long travail de recherche en amont. Depuis un an, je ne jure que par les couches Lillydoo, et ceux qui me suivent savent que j’en suis ravie. Mais je me suis demandée si je ne m’étais pas laissée tromper par les certifications et les phrases commerciales. J’avais envie d’avoir des preuves. Les marques comme JOONE, Lillydoo et Love and Green sont très à la mode, mais sont-elles si bien qu’elles le prétendent ? Les couches « bio » n’abusent-elles pas de certaines phrases marketing avec leur liste infini de produits absents dans leur composition ? C’est ce que je vais essayer de vous démontrer au fil de cet article en faisant un comparatif entre toutes ces couches.

Dans un premier temps, nous verrons ensemble quelle est la composition de la couche jetable afin de faciliter la compréhension du comparatif.

Dans un second temps, je vous proposerai un tableau permettant de comparer les informations sur les composants, les certifications et les lieux de fabrication. Certaines marques ont souhaité garder des informations confidentielles afin de ne pas les divulguer auprès de la concurrence, mais je trouve cela dommage pour nous qu’elles ne soient pas entièrement transparentes car nous avons vraiment du mal à faire confiance aux industriels. Peut être que ce petit billet amateur changera les choses ? Espérons-le !

Et dans un troisième temps, je vous donnerai mon avis entièrement subjectif sur ces couches. Je tiens à mettre en avant le coté « subjectif » car nos bébés n’ont pas tous la même morphologie ni le même type de peau, et nous n’avons pas forcément tous les mêmes ressentis lorsque nous sommes en possession d’un produit. Cette partie, c’est juste du bonus pour vous mais rien ne vaudra votre propre expérience ! 🙂

Avant tout, merci à JOONE, Lillydoo, Tidoo, Love and Green, Pingoo, Naty et BioBabby d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et de m’avoir envoyé quelques échantillons dans le cadre de cet article. Je trouve ça génial d’avoir joué le jeu, bravo à eux !

Je tiens préciser que cet article n’a pas été sponsorisé et qu’il a été écrit de ma propre initiative, en tant que maman soucieuse et blogueuse passionnée.

Quelle est la composition d’une couche jetable ?

Une couche jetable, qu’elle soit dite « écologique » ou non, est composée de deux parties :

  • d’une partie absorbante composées de cellulose et de gels chimiques
  • d’une partie imperméable constituées de matériaux plastiques

La différence entre une couche jetable dite « bio » et une couche jetable classique se situe dans le choix des composants (% de matières biodégradables, matières issues de sources responsables, absence de lotion…).

Regardons de plus près la composition de la partie absorbante, la plus préoccupante pour les fesses de nos bébés :

composition-couche-bio-ecolo

  • la cellulose : ce composant va permettre l’absorption de matières liquides et solides. Celui-ci est issu de forêt, gérées de façon responsable ou non, et ce n’est donc en aucun cas du coton. La cellulose peut être blanchie au chlore, ou de façon moins aggressive comme avec de l’oxygène.
  • le SAP : ce composant, enfermé dans de la cellulose, va également absorber le liquide, le transformant ainsi en une sorte de pâte. Le SAP permet d’avoir une couche plus fine et permettre ainsi une meilleure motricité à l’enfant. Il faut savoir que TOUTES les couches jetables, dites « écologiques » ou non, en ont. Ce composant qui se transforme en gel au contact de l’eau permet d’absorber jusqu’à 150 fois son poids en eau.
  • le voile de maintient : permet de contenir le SAP et la cellulose
  • la lotion : liquide déposé sur le voile des couches, et donc directement en contact avec les fesses des bébés, afin de limiter l’érythème fessier. Cette lotion est généralement composée de vaseline (Petrolatum), de colorants ou encore d’huiles minérales. Rien de bien naturel et encore moins écologique. La lotion n’est pas un composant indispensable à la couche puisque certaines on fait le choix de ne pas en mettre.
  • du parfum : masque les odeurs des selles et des liquides. Les couches « bio » n’en n’ont généralement pas.

Regardons maintenant ensemble la composition de la partie imperméable :

composition-couche-bio-ecolo (2)

  • le film en plastique : l’enveloppe externe de la couche.
  • la barrière anti-fuite : les fronces que l’on retrouve sur les cotés de la couches
  • les systèmes d’attaches : velcros permettant de fermer la couche
  • les élastiques : se situe dans le dos de l’enfant permettant ainsi d’épouser son corps et de maintenir au mieux les selles et l’urine.
  • des colorants : utilisés pour faire des imprimés au niveau de la couche.

Maintenant que connaissons les principaux composants d’une couche jetable, nous allons pouvoir faire un comparatif simple et efficace, comme prévu ! 🙂

Comparatif de la composition des couches dites « bio »

J’ai décidé de faire ce comparatif uniquement sur les couches dites « bio » conçues et industrialisées de façon plus responsable. Pourquoi ? Tout simplement parce que de mon point de vue, ce sont celles qui se rapprochent le plus de ma démarche et qui proposent les couches jetables les plus saines tout en s’adaptant à ma vie de working mum. J’ai donc choisi de comparer les couches suivantes :

  • Love&Green
  • Tidoo
  • Moltex
  • Naty
  • Pingoo
  • Bambou Nature
  • BioBabby
  • Lillydoo
  • Joone

(glisser avec votre souris ou votre doigts pour visualiser le tableau en entier)

Comparatif des couches dites "écolo" Janvier 2018

 BioBabbyBamboo Nature (5)JooneLillydooLove And GreenMoltex (5)Naty (5)PingooTidoo
Biodégradabilité (1)50%80%entre 37,5% et 43,9%Non communiqué (2)50% (2)entre 40% et 50%51% (et 57% pour les nouvelles couches)36%Environ 48%
Emballage industriellement recyclableOuiOuiEmballage non, échantillons et carton ouiOuiNon (3)Introuvable sur le siteNonOuiComposé à partir de 80% de matières recyclées
Lieux de fabricationFrance (Vosges)DanemarkFranceUESuisse et AllemagneIntrouvable sur le siteTurquieSuisseFrance
Testées sur les animauxNonIntrouvable sur le siteNonNonNonIntrouvable sur le siteNonNonNon
Cellulose FSCOuiOuiEn cours de certificationOuiOuiOuiOuiOuiOui
Blanchiment de la cellulose au chloreNonNonNonNonNonNonNonNonNon
LotionNonIntrouvable sur le siteNonNonNonIntrouvable sur le siteNonNonNon
ParfumNonNonNonNonNonOui (Feuille de thé)NonNonNon
% SAPEntre 21% et 28%Introuvable sur le siteentre 25,8% et 30,8%ConfidentielMoins de 30%Introuvable sur le siteentre 25 et 30%4,5 à 11g (4)Moins de 25%
Enveloppe de la coucheAmidon de maïsIntrouvable sur le sitePolyéthylèneConfidentielAmidon de maïsIntrouvable sur le siteAmidon de maïsPolyéthylènePolyéthylène
Voile de surfacepolypropylèneIntrouvable sur le sitePolypropylèneConfidentielPolypropylèneIntrouvable sur le siteTissu...?PolypropylèneTextile non tissé...?
Colorant à l'intérieur de la coucheNonIntrouvable sur le siteNonNonNonIntrouvable sur le siteNonOui, sur les barrières latéralesNon
Certifications-SWAN, Asthme et Allergie-OSWANeko tex, Dermatest, Allergy Certified-Introuvable sur le siteasthma-allergy, OK BiobasedMyClimate, Naturemade StarSWAN
Prix moyen par couche (6)0,38€0,35€0,43€0,40€0,38€0,47€0,39€0,34€0,38€
(1) Le taux de biodégradabilité n'est qu'un argument marketing puisqu'aucune couche jetable n'est biodégradable
(2) Les marques ne souhaitent pas communiquer sur cette information étant donné que c'est une donnée seulement marketing et qu'aucune couche est biodégrable
(3) Dans un premier temps, les emballages étaient recyclables, mais cela causait des soucis logistiques en raison de la chaleur. C'est pourquoi la marque est retournée à des emballages classiques
(4) La marque n'a pas souhaité communiquer sur les pourcentages du taux de SAP (en effet, ce taux peut être biaisé en augmentant la quantité d'autres matières)
(5) Je n'ai pas réussi à avoir de réponse de ces marques. Les données n'ont donc pas pu être confirmées
(6) Prix moyen calculé avec des paquets unitaires sans promo avec les tarifs indiqués sur les sites des fournisseurs et sur bébé-au-naturel le cas échéant

Sur le papier, les couches mentionnées ci-dessus se ressemblent beaucoup. Composition minimaliste, pas d’ingrédient controversé et des certifications pour rassurer les consommateurs.

Niveau transparence, le meilleur élève est JOONE qui met à disposition énormément d’informations sur son site Internet. J’ai même eu le droit à un entretien téléphonique avec Carole JUGE qui a accepté de répondre à toutes mes questions, sans exception. Si on exclue Bamboo nature qui ne m’a pas répondu et Moltex que je n’ai pas réussi à contacter, le moins bon élève est Lillydoo dont les données les plus importantes à mes yeux sont confidentielles, à mon grand regret puisque ce sont ces couches que j’utilise.

Coté respect de la peau, les meilleurs élèves sont Love and Green et BioBabby puisqu’ils utilisent de l’amidon de maïs (bioplastique) pour l’enveloppe de la couche, une alternative naturelle au polyéthylène. Petite note : JOONE utilise du polyéthylène afin de pouvoir faire des impressions sur ses couches car cela ne fonctionne pas sur du bioplastique.

Coté cocorico, les meilleurs élèves sont BioBabby, JOONE et Tidoo puisqu’ils proposent des couches Made in France, ce qui est plus intéressant d’un point de vue empreinte carbone.

Coté friendly, les meilleurs élèves sont JOONE et Lillydoo qui proposent des couches aux designs sympas, ce qui motivent les parents les moins sensibles à ces sujets à ce pencher sur la question.

Je suis un peu déçue que certaines marques ne m’aient pas répondu. J’attendais avec impatience la réponse de Bamboo Nature qui affiche un taux de biodégradabilité à 80 % (ce qui est énorme par rapport à ses concurrents) pour connaitre leur recette même si je sais que l’argument du biodégradable n’est que du pure marketing greenwashing ! Je précise encore une fois que les taux de biodégradabilité et de SAP ne sont pas vraiment fiables puisqu’ils peuvent être modifiés en ajoutant d’autres matières, comme de la cellulose.

Edit : Concernant Naty, nous nous sommes rendus compte que nous avions eus des problèmes lors de nos échanges. La marque m’avait bien répondue et j’ai mis à jour les données du tableau en conséquent.

Mais alors, les couches dites « bio » sont-elles mieux que les couches conventionnelles ?

La rédaction de cet article m’a permis de mieux comprendre le monde de la couche et de réaliser qu’aucune couche jetable n’est bio puisque non biodégradable (en effet, il est impossible de dissocier les matières renouvelables du reste). La couche reste un déchet puisqu’elle finit à la décharge comme tout produit classique. Le taux de biodégradabilité est juste là pour faire joli puisqu’à ce jour, il est impossible de dissocier les composants biodégradables et ceux qui ne le sont pas afin de recycler une partie de la couche.

Pour moi, la couche dite « bio » n’est donc pas non plus écologique pour les raisons mentionnées ci-dessus. Bien entendu, ces marques essaient de respecter au mieux la production des matières premières. C’est le cas de la cellulose qui est issue de forêts durables par exemple, ou encore l’utilisation d’amidon de maïs sans OGM.

En revanche, ces couches respectent au mieux les fesses de nos bébés en faisant le choix de ne pas utiliser de lotion, de parfum ou tout autre produit controversé. Ce qui me conforte dans mon choix d’utiliser ce type de couches car je ne suis pas prête à passer aux couches lavables (et le papa encore moins 😛 !). En effet, mon quotidien ne me le permet pas, même si je pense qu’elles respectent plus l’environnement, et les fesses de nos bébés.

Tests sur les fesses des minis !

Comme indiqué plus haut, cette partie c’est seulement du bonus pour vous, car une couche peut très bien convenir chez vous et pas chez le voisin !

Mon avis sur les couches Lillydoo

Je commence par celles-ci car ce sont celles que j’utilise depuis bientôt un an. Niveau efficacité j’en suis ravie. Je trouve que ce sont les couches les plus fines et les plus souples, mais étant donné que leur composition est confidentielle, je me pose des questions sur la nature des matériaux utilisés…

Je vous invite à lire l’article complet sur ces couches pour connaitre mon avis.

Mon avis sur les couches BioBabby

La marque m’a envoyé quelques couches. Ce n’est pas assez pour se faire un avis.

Les fronces de la barrière anti fuite sont plus longues que celles des autres couches. Je pense que cela améliore l’imperméabilité mais comme je l’ai dit plus haut, je n’ai pas pu faire assez de tests pour avoir un bon avis.

Mon avis sur les couches JOONE

La marque m’a envoyé quelques couches taille 2, 3 et 4. Ce n’est pas assez pour se faire un avis.

Les couches sont vraiment très jolies et donnent envie de les mettre à son bébé. Je les trouve également bien couvrante lorsqu’elles sont sur les fesses de mes minis.

Le fait de les avoir en abonnement est vraiment pratique car on reçoit ses paquets de couches avant d’en manquer.

Comme pour Lillydoo, les motifs rendent les couches vraiment sympas et cassent un peu ce côté green parfois pas très funky. Après, une question se pose : est-ce vraiment nécessaire d’être stylé pour retenir les selles et les urines avant d’être mis à la poubelle ? Est-ce que l’impression à un impact écologique plus important qu’une couche toute blanche ? Bien entendu, je n’ai pas la réponse à ces questions.

Mon avis sur les couches Love and green

La marque m’a envoyé 4 couches taille 3. Ce n’est pas assez pour se faire un avis.

À première vue, l’enveloppe extérieur semble vraiment différent au toucher comparé aux autres couches, et cela est surement dû à l’utilisation de l’amidon de maïs.

Mon avis sur les couches Pingoo

La marque m’a envoyé un paquet complet de couches taille 4, ce qui m’a permis de me faire un bon avis dessus !

Nous n’avons eu aucune fuite avec ces couches. Le seul bémol est qu’elles se retrouvaient humides après une longue nuit. Je ne les trouve donc pas assez imperméable.

Mon avis sur les couches Tidoo

Lorsque je me rate dans notre abonnement Lillydoo, nous achetons des couches Tidoo dans le magasin Bio situé à coté de chez nous.

Ces couches sont très absorbantes et je ne me rappelle pas avoir eu un accident avec les Tidoo. La seule petite chose qui me dérange c’est que je ne les trouve un peu trop rêches : la partie située dans l’entrejambe n’épouse pas bien le corps et se plie ce qui crée une épaisseur.

Ces couches Made in France sont très accessibles car elles se trouvent dans de nombreux magasins bio.

♦ ♦ ♦

Je suis ravie de pouvoir enfin publier cet article sur lequel j’ai travaillé pendant de nombreuses semaines. J’espère qu’il vous aidera à mieux comprendre les produits que l’on vous propose afin de faire des achats en pleine connaissance de cause.

Il est vrai que je suis un peu déçue de la part de Lillydoo d’être les seuls à avoir voulu garder secret certaines informations car je les utilise quotidiennement avec mes deux filles depuis bientôt un an. C’est pour cette raison également que je suis peut être un peu plus sévère. De plus, je les ai recommandées à beaucoup de mamans car cela n’empêche pas qu’elles soient très efficaces, agréables et abordables. Je ne comprends pas cette confidentialité pour ces données. Soit Lillydoo a quelque chose à cacher, soit ils ont une recette magique pour qu’elles soient saines et aussi efficaces. Dans le premier cas, c’est moche. Dans le deuxième, je trouve cela dommage de ne pas partager de telles découvertes dans le but de garder son secret. Je sais que l’essence même d’une entreprise est de faire du profit, mais je déplore un peu le manque d’éthique parfois. Lorsque cela concerne des sujets sensibles comme les enfants, ou encore l’écologie, les marques devraient partager leur découvertes afin que l’on avance ensemble pour un avenir meilleur. Je pense très sincèrement qu’il y a de la place pour tout le monde car personne n’a les mêmes attentes. JOONE pour le coté un peu luxe, Tidoo et BioBabby pour le made in France, Lillydoo pour le style… Vous ne pensez pas ?

À la base cet article devait être un simple comparatif en essayant d’être la plus impartiale possible, mais en voyant tout et n’importe quoi, vraiment n’importe quoi, sur les blogs et certains sites, j’ai voulu mettre les choses au clair :

  • Oui, une couche jetable a obligatoirement du SAP
  • Non, une couche jetable n’est pas biodégradable, ni compostable, ni écolo
  • Non, vous ne limiterez pas vos déchets en achetant des couches jetables écologiques
  • Jeter un produit biodégradable dans une poubelle classique ne sert strictement à rien (si vous pensiez limiter votre impact écologique en utilisant des lingettes biodégradables en les jettant à la poubelle, ça ne sert à rien, voilà voilà…)

C’est pour ces raisons que je vous invite à toujours vérifier ce que vous lisez sur Internet car on peut lire des affirmations fausses.

Je suis bien consciente que mon article est incomplet et n’apporte peut-être pas toutes les réponses à vos questions. Je l’ai écrit avec mes recherches et avec ce que les marques ont bien voulu me dire. Si vous êtes en possession d’information (vérifiées, sourcées, prouvées), n’hésitez pas à les partager avec nous.

Des bisous, et en attendant, prenez soin de vous !

♦ ♦ ♦

Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Couche-culotte
http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/conseils-et-astuces/les-couches-jetables-7427
http://www.bebe-au-naturel.com/dossier,bebe,contenu,33,3.couche-lavable.html
www.consoglobe.com/bioplastique-plastique-vegetal-fantastique-4476-cg
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/modes-de-vie/les-produits-biodegradables-sont-mauvais-pour-l-environnement_1762485.html
https://www.joone.fr/
http://www.shop-biobabby.fr/
https://www.lillydoo.com/fr/
http://tidoo.eu/
http://www.pingo.ch/fr/eco/
http://www.loveandgreen.fr/
http://www.coucheecologique.com/
http://www.ontexglobal.com/fr/moltex
https://www.naty.com/

13 commentaires sur “Quelles couches choisir ? Grand comparatif des couches dites « bio »”

  1. Pour moi le bio est un up marketing, un effet de mode qui perdure. Comme tu le dis ils ont tous des SAP et personnellement mon fils a déjà réussi à faire exploser une couche lillydoo mais pas joone (énorme buveur d’eau…). Je pense que Lillydoo n’est pas plus clean que les autres mais les allemands ont quand même un pas d’avance sur nous en matière d’ecologie et recyclage, cependant ils n’ont peut-être pas les mêmes seuils de tolérance à respecter qu’en France (très stricte)… ça pourrait expliquer leur cachoterie ?
    Les couches jetables réduisent les déchets mais il y a quand même une partie jetable et le reste doit être tout autant nettoyé qu’un slip (enfin plus) alors niveau écologie je crois que c’est encore un effet de mode vu la consommation d’eau… merci pour l’article!

  2. Perso j’etais Assez renseignée pour le’ cote bio qui pesait surtout sur les fesses de nos bébés mais tu as raison d informer car c’est vraiment un sujet « méconnu » et du coup les gens se font une image peut être erronée ….

    N’empeche Il n y a que joone qui sont dispo en belgique et ça c’est Une info important (et les tidoo dans quelques magasins bio).

    Malgré mon côté pro joone perso le seul hic c’est que la couche est parfois humide le matin (j’ai horreur de ça) mais bon,,,, (tidoo très fort aussi)

    Je trouve cela assez nul d’en la part de lillydoo :/ s il n y a rien à cacher ben autant être transparent surtout que les concurrents jouent un peu le jeu

    Surtout que tu utilises cete marque et que tu en fais un article’ c’est une superbe fenêtre pour eux… :(( mais bon on ne saura jamais (perso je les apprécie pas du tout vu la réponse qu ils m ont fourni lorsque je demandais un abonnement) mouhahhaha

    Merci pour ce travail que tu as fourni, déjà les mien qui réunit que deux marques m a pris du temps mais alors toi ♡ merci pour l’est informations 🙂 je reste du coup sur mon choix tant je suis ravie des couches qu’on utilise et surtout du service et d’en l’ecoute

  3. Merci pour cet article, enceinte j’ai prévu d’être aux couches lavables… mais dans les premières semaines / mois ça sera du jetable car je vais éviter de faire une lessive de couches tous les 2 jours 😀

    Ton article tombe donc à point. Je ne vais pas aller vers les abonnements vu que je n’ai pas prévu de m’en servir sur le long terme, mais c’est vrai que ça a l’air pratique !
    On est d’accord, ce qui est mis dans la poubelle classique est incinéré, donc la partie compostable on repassera … Par contre limiter les ajouts de produits sur les fesses de bébé je trouve ça important 🙂

  4. J’avais lu le comparatif 60m de consommateur avant la naissance de bb et n’ayant pas de Leclerc à proximité, j’utilise les L&G que je prends en gros sur les ventes privées (attention aux frais de port qui peuvent vite chiffrés selon les sites). On les paie ainsi entre 22 et 25 cts la couche pour des tailles 3.
    On a très peu de problème de fuite, juste quelques selles un peu liquide qui se font là mal par les élastiques des cuisses. Mais ça arrivait aussi sur les pampers de la maternité. Je trouve qu’elles absorbent bien et qu’elles tiennent bien l’humidité. J’ai testé les Super U ce week-end chez ma belle sœur : gros pipi et le body était humide quand j’ai changé bébé (pas de fuite mais imperméabilité bien moins bonne)
    Merci pour ton comparatif, j’imagine l’ampleur du boulot car j’avais fait quelques recherches sur ces marques avant la naissance

  5. Article très intéressant, bravo pour tes recherches !!!
    Ici le budget est un peu limité alors on utilise les mots d’enfant de Leclerc en espérant que la marque ne change pas la compo en cours de route !

  6. Wahou, bravo pour cet article très intéressant, et super documenté. J’en ai appris beaucoup. Pour ma part, j’utilise depuis les deux mois de ma fille les « love and green » j’en suis satisfaite. Disons que je n’ai pas essayé plusieurs marques dites « bio ». J’ai été satisfaite rapidement par cette marque et comme je suis persuadée de faire un meilleur choix que l’utilisation des couches les plus publicitées « no comment sur celles-la ».
    Enfin bravo pour cet article et beaucoup d’autres.
    Isabelle

  7. Merci encore une fois pour ce super article très complet ! je suis également très déçue de Lillidoo et je trouve effectivement un peu bizarre qu’ils n’ont pas pris la peine de te répondre…. ^^ du coup je me suis désabonnée !
    Je vais tenter Joones ; après je trouve que les couches sont quand même chères !! 0.45€ pour Joones contre 0.31€ pour Lillidoo … à voir je pense que je vais finir par me tourner encore une fois vers Love and green

    1. Lillydoo m’a répondu mais ne veut pas m’apporter de réponse, si ce n’est qu’elles sont certifiées oeko tex. Je suis déçue également.
      Concernant joone, je les trouve pas données également mais avec le système de parrainage on peut faire baisser le prix de l’abonnement (encore faut-il trouver des filleuls !)

  8. Merci beaucoup pour cet article super intéressant et complet ! Étant enceinte, je me renseigne sur les couches et produits à utiliser qui ne contiennent pas de saloperies chimiques. Je suis en Belgique, où nous ne pouvons pas nous abonner à Lillydoo. Donc j’hésite entre Joone et Tiniloo, deux marques disponibles pour la Belgique, car la formule abonnement m’attire vraiment.

    J’habite dans une commune écolo en Belgique, où chaque semaine une collecte de déchets organiques est organisée. Et nous pouvons notamment mettre les couches usagées dans ces sacs poubelles. Le processus de compostage sépare le plastique du reste de la couche en fin de processus. Alors oui il reste du plastique qui va finir dans une décharge, mais que le reste soit composté c’est déjà pas mal 🙂

  9. MERCI ! Future maman, je suis tout comme toi, pas prête à sauter le pas des couches lavables (et le papa encore moins!), mais soucieuse malgré tout de mettre le moins de produits chimiques sur les fesses de bébé. Ton article vient de me faire gagner un temps fou dans mes comparaisons des différentes marques! Je n’ai pas encore arrêté de choix, je vais peut être en tester plusieurs avant de me fixer (Love and green, Biobabby, Tidoo)… Je tenais en tout cas à prendre le temps de te remercier pour ce boulot !

  10. Tout d’abord un grand bravo à vous pour ce travail de titan. Je n’ose imaginer le temps que vous avez passé à regrouper toutes ces informations. J’attends mon 3 Eme enfant et j’avoue ne m’être pas réellement pose la question pour les deux premiers. Je compte passer aux couches lavables pour ce bebe, du moins à la maison, parce que côté réduction des déchets, c’est tout de même Mieux Mais il me faut une solution pour les sorties et Aussi la nuit 🙂 votre comparatif arrive donc à point nommé 🙂 un grand Merci et Bravo à vous !

  11. Bonjour, tout d’abord merci pour ce superbe article. J’ai fais également des recherches sur la compositions de certaines couches que j’utilise pour ma fille mais pas aussi poussé que vous en demandant des informations aux différentes marques ! Bravo pour ce jolie travail ! Cependant j’ai une petite question, j’utilisais depuis la naissance de ma fille les couches NATY en altenrnace avec Love and Green mais en lisant l’article publié par 60 millions de consommateurs je me suis rendu compte que ces couches contenaient des produits organiques volatiles. Avez-vous des informations sur ces COV pour certaines couches ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :