Tuto : Coudre des fruits Paopu en peluches – Niveau débutant confirmé

La légende raconte que si deux personnes partagent un fruit Paopu, leurs destinées seront liées à jamais. En tout cas, c’est ce qui est raconté dans les jeux Kingdom Hearts.

Ces fruits sont très symboliques pour moi, et j’avais envie de raconter cette histoires à mes minis, mais en couture ! Créer des peluches Paopu était donc notre mission du week-end.

Nous avons donc sorti les tissus et la “machine à costumes” (c’est le surnom donné par les minis pour désigner la machine à coudre). Et au passage, nous avons pris quelques photos pour vous faire un mini tuto sur le blog. Autant faire une pierre deux coups, vous n’êtes pas d’accord ? 😀

À savoir :

  • niveau débutant confirmé conseillé
  • temps de fabrication : environ 2h pour une peluche

Matériel nécessaire * :

(*) Certains liens sont affiliés, cela signifie que la boutique me verse une petite commission si vous achetez le produit par le biais de mes liens. C’est totalement transparent pour vous, le prix reste le même. Se fournir en matériel depuis ces liens, c’est aussi une façon de soutenir le blog 🙂

Étape 1 : préparer son patron

La qualité du patron est indispensable à la réalisation d’un ouvrage. Celui-ci permet notamment de définir sa taille et sa forme finale.

Réaliser le patron d’un Paopu peut se faire de différente manière :

  • tracer les traits à l’ancienne avec un compas, une règles et une équerre
  • dessiner avec un logiciel dédié au patronage
  • récupérer une image sur internet

Personnellement, j’ai décidé d’aller au plus simple. J’ai récupéré un dessin sur Internet et je l’ai mis aux dimensions souhaitées via un logiciel de traitement d’images (j’ai pris photoshop mais c’est tout à fait réalisable avec un logiciel libre et gratuit comme Gimp par exemple). Je voulais des petits Paopu, j’ai donc opté pour une étoile de 15cm. Une fois imprimé, direction la table de travail !

Étape 2 : Reporter le patron sur le tissu

Vous avez votre patron entre les mains, et c’est déjà une bonne chose. Mais pour ne pas l’abîmer ou le découper, je vous conseille de le décalquer sur du papier calque (qui sera plus simple à manipuler de toutes manières). Rien de plus simple, poser votre patron puis le papier calque sur votre feuille de patron. Prenez votre crayon de papier et reproduisez les contours. Une fois ce travail terminé, découpez votre papier calque sur les traits préalablement tracés. Je vous conseille de décalquer séparément l’étoile et les feuilles.

Avant de tracer quoi que ce soit sur le tissu, je vais vous transmettre une astuce très utile : installer votre planche à repasser et repassez votre tissu ! Le fer à repasser est un indispensable pour tout couturier ou couturière. Cela permet d’avoir un tissu plat et de repasser les coutures pour avoir de belles lignes. Bref, repassez et c’est gagné !

Une fois vos tissus bien repassés (j’insiste ! ), vous pouvez tracer les traits de votre Paopu sur le tissu final en vous aidant du papier calque. Pour ce faire, vous pouvez tracer à la craie, au crayon de papier ou grâce à du papier calque et une roulette (c’est cette technique que j’ai utilisée). Vous pouvez épingler afin d’éviter que le papier calque ne bouge.

Attention à bien laisser des marges de couture. En effet, la découpe ne se fait pas sur les traits tracés mais en dehors, en laissant par exemple 1 cm ou 2 de marge.

Pour un Paopu, il vous faudra découper 2 étoiles. Pour que ce soit plus simple et plus rapide, j’ai reporté une seule fois le Paopu sur le tissu, je l’ai découpé, puis épinglé endroit contre endroit avec mon tissu, et redécoupé. J’avais ainsi deux étoiles en tissu nécessaires à la réalisation d’une peluche.

Faites de même pour les feuilles.

Étape 3 : assembler les pièces

Le but de cette étape est d’assembler les tissus ensemble pour réaliser la peluche. Je vous propose de commencer par les feuilles, ce qui nous permettra de les coudre à l’étoile au moment de son assemblage.

Épingler vos feuilles endroit contre endroit (normalement c’est déjà fait). Notez avec une épingle ou une marque au crayon de papier le bas de la feuille. Cette partie ne devra pas être cousue car elle nous permettra de retourner le tissu sur lui même et ainsi avoir de belles coutures rentrées.

Réalisez des coutures sur les traits tracés (toujours en laissant l’ouverture qui permet de retourner le tissu).

Enlevez le surplus de tissu à l’aide d’un ciseau, ou encore mieux, un ciseau cranteur. En effet ces derniers évitent aux tissus de s’effilocher. Prenez soin de couper le surplus de tissu au niveau de la pointe de la feuille, cela permettra d’obtenir une belle pointe après avoir retourné le tissu.

Et enfin, retournez votre tissu (depuis le temps que j’en parle…!). C’est personnellement la partie que j’aime le moins, surtout quand les pièces sont toutes petites comme peuvent l’être les feuilles. Il faudra donc vous armer de patience et d’outils qui n’abîment pas vos tissus. Prenez votre temps pour afficher une belle pointe et aidez vous d’un cure dent ou d’un outil plus professionnel.

Une fois vos feuilles retournées, repassez les !

Épinglez-les ensuite à l’intérieur de l’étoile. Et assemblez votre étoile de la même manière que vous avez fait pour les feuilles. N’oubliez pas de laisser une ouverture qui vous permettra de retourner le tissu !

Retournez l’étoile, faites attentions aux pointes, puis, repassez ! (encore et toujours)

Étape 4 : ajouter le rembourrage

À travers l’ouverture qui vous a permis de retourner votre ouvrage, insérez votre rembourrage à l’intérieur de la peluche. Utilisez des petits bouts de rembourrage afin d’avoir une garniture plus homogène.

Étape 5 : terminer la peluche

La fin approche ! Vous avez bientôt fini ! Il suffit simplement de terminer l’ouvrage en refermant au niveau de l’ouverture. Prenez votre aiguille, un fil jaune, et assemblez les deux parties avec un point invisible.

Faites un nœud et… Tadaaa ! Voilà un joli Paopu fait avec vos propres mains. C’est pas génial ? 🙂

Vivi

Grande rêveuse et Maman de deux petites filles, j'aime imaginer un monde meilleur pour demain.

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :