Nos débuts dans la diversification alimentaire


Cette étape dans la vie de ma fille me paraissait vraiment compliquée et je me suis posé énormément de questions. Quelle quantité de légumes faut-il mettre dans le Babycook ? Faut-il mettre de la pomme de terre à chaque fois ? Comment cuisiner sans recette ? (bon c’est vrai, cela ne change pas vraiment de d’habitude, je me pose toujours beaucoup trop de questions)

Après coup, je me suis vraiment pris la tête pour pas grand chose ! La diversification alimentaire me faisait peur, mais elle n’est pas si compliquée que ça au final. Même si j’appréhendais cette étape, j’avais vraiment hâte de commencer à la nourrir à la petite cuillère ! C’est pourquoi dès que nous avons eu le feu vert de notre pédiatre, nous avons commencé à lui donner des petits pots.

Je voulais partager avec vous nos débuts dans la diversification alimentaire. Bien entendu, nos conseils ne sont pas à suivre au pied de la lettre. Il faut voir en fonction de votre enfant et demander conseil à votre pédiatre. Mais un petit partage d’expérience, ça peut être intéressant, hein ? 🙂

La première cuillère à 4 mois

Nous n’avons pas attendu trop longtemps pour commencer à introduire des légumes dans l’alimentation de notre fille. Nous souhaitions commencer dès son plus jeune âge, mais surtout dès que possible. Nous avions plusieurs raisons. La première est que je culpabilisais vraiment de ne plus allaiter car je suis intimement convaincue que mon lait était le plus adapté pour ma fille. Elle n’a eu aucun problème avec le Guigoz, mais voilà, cela n’empêchait pas que je me sentais coupable (même si dans un tout petit coin de ma tête je ne regrettais pas d’avoir allaité à cause de la fatigue que j’ai pu avoir juste après l’accouchement).

La deuxième raison est qu’elle commençait à avoir des petits rejets, non douloureux, alors qu’elle n’en avait jamais eus. Nous pensions donc que la diversification alimentaire limiterait ces désagréments (un mois plus tard, elle en a toujours malheureusement).

La troisième et dernière raison est qu’on avait vraiment envie de lui faire gouter des bonnes choses (car nous aimons bien manger ici). Ça a l’air d’être son cas également puisqu’à chaque cuillère, elle attend impatiemment la suivante ! Elle ne nous avait jamais montré autant d’engouement pour la nourriture auparavant !

Des petits pots fait-maison

Je vous avoue que la question ne s’est pas vraiment posée si nous allions faire des petits pots nous même ou si nous allions en acheter étant donné que nous ne consommons aucun plat préparé (et c’est encore à cause de Maman tout ça !). Oui, je ne supporte pas vraiment les plats cuisinés, à chaque fois j’ai mal au ventre car je les digère très mal. C’est pourquoi faire des petits pots pour notre fille n’est pas apparu comme une contrainte, bien au contraire.

Et puis, il faut que je vous l’avoue, je préfère les faire moi-même pour savoir quels ingrédients composent ses petits pots. Pas de conservateur, pas de sel, pas d’huile… pas d’ingrédient non désiré dans la recette. Bref, en cuisinant les petits pots moi-même, au final je ne me prends pas la tête à déchiffrer les étiquettes et je préfère faire ainsi. De plus, pour avoir gouté des petits pots pendant ma baby shower, je ne les trouve pas vraiment délicieux (les goûts et les couleurs vous savez…). Évidemment, n’y voyez aucun jugement, chacun fait comme il le souhaite, nous sommes tous différents et c’est bien mieux ainsi !

Nous achetons nos légumes chez Grand Frais que nous cuisinons dès notre retour à la maison pour garder une certaine fraîcheur. Ils ne sont pas BIO mais je me pose de plus en plus la question. D’ailleurs, je me pose beaucoup de questions avec le BIO en général. Marketing ou non ? Est-ce vraiment mieux ? Je vais m’arrêter là pour ce point car je m’éloigne 🙂 (vous voyez, je me pose vraiment trop de questions). Il est possible également d’acheter des légumes congelés (apparemment chez Picard ils sont bien) mais nous n’avons pas encore testé cette possibilité car nous avons vraiment un tout petit congélateur.

La voir se régaler avec ma cuisine me fait vraiment plaisir. Je ne sais pas d’ailleurs si j’éprouverais une telle émotion avec des petits pots achetés.

Mon expérience avec le Babycook

Je vous en avais parlé il y a quelques temps maintenant dans un article où je vous présentais le Babycook (j’étais encore enceinte) qui nous a été offert par BÉABA dans le cadre de Bande de Parents. Pour être tout à fait franche avec vous, nous l’aurions acheté si ce partenariat ne s’était pas présenté car toute ma famille nous l’avait recommandé.

En lisant le mode d’emploi, je pensais qu’il était impossible de cuisiner sans recette. Il fallait une certaine quantité de légumes, un niveau d’eau en fonction des légumes et de la quantité… Tout me paraissait bien compliqué. Puis je me suis lancée en essayant de cuisiner un seul légume. Et je vous rassure, tout s’est bien passé !

Après plusieurs essais, j’ai compris comment le rapport quantité de légumes/niveau d’eau fonctionnait. J’ai testé, puis j’ai noté mes propres recettes pour avoir la consistance voulue.

Le panier du Babycook est assez petit, donc si vous souhaitez cuisiner des petits pots d’une même recette pour toute une tribu, je ne vous le conseille pas vraiment. Avec le Babycook, je peux faire jusqu’à 3 pots de 130g pour un cycle de cuisson, mais vu que je varie pas mal mes recettes, cela ne me dérange pas du tout. Ce que j’aime avec le Babycook, c’est que nous n’avons pas besoin de surveiller la cuisson, et quand on est une maman (ou un papa) débordée, cela permet de faire autre chose pendant que les légumes cuisent. Franchement pratique 🙂 ! Lorsque les légumes sont cuits, je réserve le jus de cuisson, je mets les légumes dans le contenant pour mixer, je mixe et je rajoute si besoin le jus afin d’obtenir la texture souhaitée. Rapide, simple, efficace.

Pour information, BÉABA a sorti des livres de recettes pour le Babycook. J’ai acheté le premier tome concernant les 4/6 mois. Ne vous attendez pas à des recettes de Top Chef, cela reste des petits pots pour bébé 😉 mais les idées d’association de légumes sont très intéressantes. Dans ce livre se trouvent des petits conseils nutritionnels pour les parents mais également des éléments à toucher pour faire découvrir à l’enfant le légume qu’il va manger. J’aime beaucoup l’idée !

Comment conserver les petits pots ?

Pour conserver les petits pots, rien de plus simple : je les congèle ! Plusieurs méthodes se sont présentées à moi :

  • les pots Avent : ils sont très bien mais prennent énormément de place dans mon petit congélateur.
  • les sachets de congélation : j’adore cette technique pour le coté pratique, mais pour le coté écolo, ce n’est pas ça
  • les sachets de congélation réutilisables : le top du top !
  • les bacs à glaçons : pratique mais la contenance est beaucoup trop petite (20ml)

Si vous m’avez bien suivie, j’ai opté pour les sachets de congélation réutilisables. Ils permettent un gain de place énorme et sont vraiment pratique. Lorsque je souhaite décongeler mes purées, je sors le sachet, j’attends quelques minutes, puis je la casse pour la mettre dans un petit pot Avent avant de passer à la décongélation au micro-ondes.

Introduction des aliments

Je n’ai pas commencé à lui donner 130g dès le premier jour ! J’ai augmenté les quantités petit à petit. Le premier jour, une cuillère, le deuxième jour trois cuillères, le troisième jour 30g… jusqu’à 130g, quantité d’un petit pot vendu en commerce. Pour le début de la diversification alimentaire, il est possible de mélanger la purée au biberon, mais nous avons préféré commencer directement avec la cuillère pour qu’elle découvre vraiment le goût du légume (en plus notre pédiatre nous a dit que ça les amusait de manger à la petite cuillère).

Toujours dans cette optique de faire découvrir le légume en lui-même, lorsque nous introduisons un légume, nous le mélangeons avec rien, même pas un poil de pomme de terre. Alors oui, cela est parfois embêtant, notamment pour la courgette qui est très liquide, mais ainsi, le goût n’était pas altéré.

Nous avons commencé par lui donner un petit pot seulement le midi. La pédiatre nous a conseillé de faire ainsi, afin de voir dans l’après-midi si une quelconque réaction apparaissait. Vu qu’elle adorait manger les petits pots et commençait à se lasser du biberon, nous avons également introduit la purée le soir (toujours sous les conseils de la pédiatre). Et c’est seulement au bout d’un mois après la première cuillère que nous avons commencé les fruits pour le goûter.

J’ai introduit un aliment à la fois. À chaque nouvel aliment, j’attendais 3 jours avant d’en introduire un nouveau afin de voir si ma fille faisait une réaction. Nous avons commencé par la carotte qui est un légume sucré, et donc généralement apprécié des enfants. Voici la liste des légumes que nous lui avons fait découvrir pendant le premier mois de la diversification alimentaire :

  • carottes
  • courgettes
  • haricots verts
  • potimarron
  • panais
  • pomme
  • banane

Elle a tout aimé ! Une vraie gourmande cette petite chérie !

Où trouver des recettes ?

Pour ceux qui ont le Babycook, BÉABA a sorti des livres de recettes dont je vous ai parlé plus haut. Je ne vais donc pas revenir dessus. Vous pouvez également trouver des recettes sur l’article de ma copine blogueuse Borntobeyourmum.

Le site Bergamote Family est vraiment complet et reconnu. Vous trouverez un grande nombre de recettes ainsi que de précieux conseils.

Le site CookingForMyBaby est tout récent mais déjà bien utile ! Organisé, épuré et fraicheur, je me retrouve parfaitement au travers du blog culinaire ce cette Maman.

Au final, ce début de diversification alimentaire s’est super bien passé et c’est un vrai plaisir de cuisiner pour elle !

 

Comment s’est passé le début de votre diversification alimentaire ? Compliqué ? Simple ?
Est-ce que vous vous êtes posé autant de question que moi ? Dites-moi tout !

12 commentaires sur “Nos débuts dans la diversification alimentaire”

  1. Merci pour cet article fort utile 😉

    De notre côté, nous avons commencé la diversification alimentaire à 4 mois et demi et il ne s’est pas fait prier bien longtemps : il a englouti tout de suite ses petits pots. Pendant deux jours, il ne prenait que 90 g, puis il est passé à 130 g (c’est assez cool pour les parents, je l’avoue). Son premier petit pot était de la courgette, mais la carotte c’est génial aussi pour démarrer, et tu expliques très bien pourquoi. Malheureusement, notre petit N. a une tendance a beaucoup régurgiter les légumes qui contiennent du bêta-carotène (on vient de s’en apercevoir) alors j’avoue ne pas lui donner plus de carottes que ça (je vais réessayer avec de la courge pour voir). C’est étrange hein ? Ce n’est peut-être que son estomac, pas très mature, qui lui joue des tours encore une fois.

    La plupart des petits pots, c’est moi ou son papa qui les cuisinons (on s’y met toute une soirée devant un film et on en a pour deux semaines, ce qui est super pratique !). Nous n’avons pas le Babycook mais le Babymoov, qui a une contenance plus élevée et qui nous permet de faire facilement 5 à 6 petits pots en une fournée, mais le principe est exactement le même. En tout cas je suis d’accord avec toi : ce type d’appareil, c’est la VIE, qu’est-ce que ça dépanne ! De temps en temps, notamment pour les sorties, nous privilégions des petits pots du commerce, de la marque Babybio (ce sont ceux qui ont le plus de goût et aucun ajout d’ingrédients superflus, mis à part pour le sucré où certains petits pots ont de l’acide ascorbique. Ceux-là, je les évite).

    Notre petit N. a maintenant 6 mois, il a toujours un biberon le soir (comme tu le disais, c’est selon l’enfant et le pédiatre), en revanche il a commencé les petits pots sucrés très vite au goûter (une semaine après l’insertion du salé). Nous avons intégré les protéines depuis maintenant 3 semaines, et bizarrement il se jette un petit peu moins sur les petits pots, j’ai l’impression qu’il n’est pas très fan du goût des protéines (on a essayé poisson, viande blanche et œuf pour le moment). Le poisson, c’est ce qui passe le mieux, clairement (et ça tombe bien car on est plutôt poisson à la maison !). Mais c’est assez compliqué d’avoir une protéine à intégrer tous les jours dans le petit pot, même si je m’y tiens.

    Depuis peu, on intègre des céréales (avec gluten) dans son biberon du matin (et je pense m’y mettre pour celui du soir aussi) car il a faim assez vite.
    Je pense que c’est un rythme global qu’on va préserver jusqu’à ses 8 mois, et puis ensuite il faudra intégrer quelques nouveautés (les quantités de protéines sont notamment plus élevées). Mais je m’interroge beaucoup sur les produits laitiers, car j’ai lu qu’il valait mieux préserver le lait 2ème âge le plus longtemps possible, car il contient beaucoup plus d’actifs que les produits laitiers… alors du coup, je me demande s’il n’est pas plutôt recommandé de les intégrer vers un an ?! A voir, je poserais la question à mon médecin lors de ses 9 mois !

    En tout cas, je souhaite plein de nouvelles régalades à ta fille 🙂

    1. Merci à toi également d’avoir partagé ton expérience très intéressante !

      C’est vrai que c’est étrange que la carotte ne passe pas, comme quoi il est vraiment important d’introduire un aliment à la fois pour bien étudier les effets qu’ils peuvent avoir sur nos ptits bouts.

      Je dois avouer que je n’ai pas regardé les autres appareils étant donné que dans ma famille, j’entendais que du bien du Babycook…! Mais c’est vrai que la petite contenance est le petit défaut du Babycook. Je ne connaissais pas la marque Babybio, c’est intéressant, je me renseignerai au cas où nous n’avons pas le temps de cuisiner, car c’est vrai que ça dépanne de temps en temps ! J’avais entendu parlé des petits pots « Comme des papas » qui apparemment sont très biens, mais un peu chers.

      Oui, comme quoi ça dépend de chacun ! Pour le moment, l’insertion de protéines reste encore un peu floue pour moi vu que je ne me suis pas encore renseignée dessus.

      Nous avons pas encore introduit les céréales car notre puce ne finit pas encore ses biberons à chaque fois (130g de purée + 90ml de lait), mais nous en parlerons avec la pédiatre la prochaine fois je pense. Concernant les produits laitiers, j’avoue ne pas m’être posé la question ! Comme quoi, c’est toujours utile de discuter. Nous avons commencé le lait 2ème âge seulement hier soir, et pas encore de produits laitiers. Je demanderai aussi au pédiatre pour savoir ce qu’il en pense !

      Je te souhaite la même avec ton fils ! Bon ptits pots et bonne diversification !

  2. J’avoue que du coup pour faire en grosse quantitée nous avons pris pour mon premier le babycook duo ce qui permet d’avoir deux grand bac.
    Mais j’aime bien ce petit appareil pour avoir tester avec mon cuit vapeur et mon plongeur la texture n’étais pas bonne et surtout sa me faisait beaucoup plus de vaisselle lol

    1. Je m’étais toujours posé la question de l’intérêt du babycook duo à part cuir le salé et le sucré en même temps, mais maintenant c’est vrai que j’ai la réponse à ma question :D. Et c’est vrai que niveau vaisselle, il n’y en a pas beaucoup..!

  3. ahhhh c’est mega rare que je lise un article sur la diversification alimentaire car meme si chacun fait comme il veut, souvent la majorité mette de la PDT avec le légume au début, et ça m ennuie (défaut professionnel lool) alors je suis ravie de lire que tu as commencé par les légumes seuls, au moins elle connait vraiment les gouts de chaque aliment, et tu auras le temps pour le reste au fur et a mesure 😀 chouette article en tout cas 😀

    1. ah mais pas que je sois pas fan de tes articles hein, fan des articles sur la diversification alimentaire car souvent c’est truffé d’erreurs 🙁 mais j’aime te lire TOI 🙂

    2. Oui j’avais bien compris ne t’en fais pas, d’autant plus que tu réagis souvent à ce que je publie, et je t’en remercie !

      La diversification alimentaire n’est pas évidente, encore moins lorsqu’on est pas professionnel. Tout conseil est bon à prendre 🙂

  4. Moi ausso Jai culpabiliser pour l’allaitement et mon bb a ensuite eu des problèmes avec le lait artificiel régurgitations vomitos brûlure la totale ce qui m’a fait encore plus culpabiliser….depuis mon bb boude ses biberons
    Du coup j’ai commencer la diversification ya 5jours au 4 mois de mon bb êt je n’ai pas attendu le feu vert de la pédiatre!
    Je fais comme je le sent pour mon bb et il aime ça!
    Donc merci pour ton article qui m’a beaucoup aider!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :